Centre de compétence national pour l'accessibilité des bâtiments

"Ce stage a duré deux mois et m’a permis d’approfondir mes connaissances sur l’accessibilité et l’adaptation des bâtiments. J’ai pu suivre des ergothérapeutes sur le terrain afin de mieux comprendre leur rôle dans ce domaine".

 Je m’appelle Jordan Barbette et je suis en 3e année d’Ergothérapie à la Haute Ecole de la Province de Liège au Barbou (André Vésale).
Je réalise un travail de fin d’étude qui porte sur l’aménagement d’un logement de transit d’une commune en province de Liège dans le but de le rendre accessible à des personnes à mobilité réduite.
Pour contribuer à la réalisation de ce travail, je suis allé faire un stage dans l’ASBL Adapth. Ce stage a duré deux mois et m’a permis d’approfondir mes connaissances sur l’accessibilité et l’adaptation des bâtiments. J’ai pu suivre des ergothérapeutes sur le terrain afin de mieux comprendre leur rôle dans ce domaine.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un logement de transit en Belgique ?
C’est un logement qui permet d’héberger temporairement des personnes en situation de détresse, souvent qualifiées comme victimes d’un évènement calamiteux, sans abri, occupant un logement inhabitable, dans une situation de logement contraire à la dignité humaine. Ceci, le temps de trouver une solution plus appropriée. En effet, il ne s’agit pas seulement d’héberger dans l’attente d’une solution, mais également de fournir un accompagnement social afin d’aider la personne à une recherche active d’un autre logement. En Belgique, les logements sont gérés par la région wallonne. Au moment de la réalisation de mon TFE, aucun logement de transit n’avait encore été adapté pour des personnes à mobilité réduite.

Quel était l’objet de mon travail ?
Dans le cadre du projet, j’ai analysé trois propositions de plans de logements réalisés par un architecte et j’ai relevé les problèmes d’accessibilité. Pour que mon analyse soit la plus approfondie possible, j’ai réalisé une check-list pour analyser l’accessibilité des solutions proposées. Cette check-list a été construite à partir des législations en région wallonne sur l’accessibilité, c’est-à-dire le Cwatupe et l’arrêté du gouvernement wallon relatif au logement accessible, adapté et adaptable. En plus de cette législation, des critères supplémentaires ont été rajoutés sur base de l’expérience des professionnels de terrain (ergothérapeute) de l’Adapth et également de mon expérience en tant que stagiaire.
De plus, grâce aux programmes informatiques présents à l’Adapth, j’ai pu proposer des solutions sur base de plans en 2D et en 3D concernant une salle de bain afin de la rendre la plus accessible et la plus fonctionnelle possible.

Plan salle de bains 2D

Salle de bain ergo vue de haut

 Plan_de_la_salle_de_bains_3D

Résultat
Une fois cette analyse sur base de la check-list terminée ainsi que la proposition d’une meilleure alternative pour la salle de bain, j’ai transmis ces documents à la commune souhaitant réaliser ce projet. Un rendez-vous a été convenu avec l’architecte pour expliquer nos observations et les problèmes d’accessibilité relevés.
A la suite de cette réunion, j’ai réalisé un cahier des charges complet et chronologique sur les travaux qui devront être mis en place par les entrepreneurs et professionnels de terrains.

Mon expérience de stage
Pour tout étudiant qui s’intéresse à l’adaptation et l’accessibilité des logements (qu’ils soient architecte, ingénieur, ergothérapeute), je vous conseille vivement d’aller faire un stage sur place.
C’est une équipe très dynamique, très sympathique, et surtout très pédagogique. Tout le personnel est attentif aux propositions des stagiaires et apporte une aide précieuse pour améliorer les connaissances dans ce domaine. Ils n’hésitent pas à vous faire part de leurs expériences de terrain.
"Si je le pouvais, je reviendrais sans hésiter"! 

Traduction google

frendeitptes