Vérification de l'accessibilité des bâtiments
Aménagement du logement
Avis sur les infrastructures de transport collectif
Aménagement de la voirie / zones de rencontre
Participation à l'èlaboration du règlement sur l'accessiblité
Accès au bâtiments
Conseil pour le choix d'aides techniques
Conseil pour l'aménagement de véhicules
Conseil pour une mobilité accessible à tous
Conseil pour le transport de personnes à mobilité réduite

La réglementation sur l'accessibilité de 2001 impose la présence d'une bordure de 3cm aux passages pour piétons. Cette loi sera abrogée à la fin de l'année et il sera dès lors possible d'abaisser le trottoir au niveau de la chaussée. Toutefois, cela n'est possible que si une signalétique tactile est mise en place pour les personnes déficientes visuelles. Si ce n'est pas prévu, alors elles n'auraient pas la possibilité de s'apercevoir quand ils quittent le trottoir et pourraient ainsi se trouver dans une situation de danger.

 Depuis 2010, la DIN 32984 est utilisée pour réaliser des passages pour piétons adaptés, elle a été approuvée par les associations de personnes handicapées qui font partie du MEGA. La configuration à appliquer est nommée "Gesicherte Querungsstelle mit differenzierter Bordhöhe", ce que l'on peut traduire en français par "passage sécurisé avec bordure différenciée". Ce type d'aménagement fait maintenant partie du cahier des charges de différentes villes et communes au Luxembourg et est approuvé par l'Administration des ponts et chaussées.

  1. Schéma de principe
  2. Zone avec bordure de 6cm
  3. Zone avec bordure abaissée
  4. Exemple et détails
  5. Dalles tactiles
  6. Signaux accoustiques

 

 

Schéma de principe

Le passage pour piétons est divisé en deux parties:

  • La zone avec bordure de 6cm prévue pour les personnes déficientes visuelles
  • La zone avec bordure abaissée prévue pour les personnes utilisant un fauteuil roulant, poussant une poussette ou les utilisateurs d'un vélo par exemple

 

Schéma du passage adapté avec les différentes dimansions des champs

Zone avec bordure de 6cm

La hauteur à l'avant du trottoir doit être de préférence de 6cm mais pas inférieur à 3cm. Une bande d'éveil à la vigilance est installée à cet endroit sur la largeur du trottoir pour avertir les usagers de la présence du passage pour piétons. Cette bande est large de 90cm et réalisée avec des dalles munies de plots ou de calottes. Près de la bordure du trottoir, est installé dans le prolongement de cette bande une bande de direction toujours large de 90cm et profonde de 60cm. Ici la bande dite de direction est constituée de dalles avec stries. Les stries indiquent la direction de traversée. Toute cette bande se trouve à côté du feu de signalisation qui lui se trouve au milieu de la largeur du passage. Cette bande doit être de couleur contrastée par rapport au revêtement environnant.

 

Zone avec bordure abaissée

La partie où le trottoir est abaissé sur une largeur de 100cm à 120cm doit être précédée d'un champ de barrière d'une largeur de 60cm et composé de dalles striées. Les stries sont parallèles à la bordure. Ces dalles compensent le manque de bordure. Sans cela, les personnes déficientes visuelles ne pourraient pas se rendre compte de la fin du trottoir et du début de la chaussée. Ce champ doit être présent tant que la bordure n'a pas atteint une hauteur de 3cm. Du côté du feu de signalisation, cette bande n'est pas nécessaire. Si le passage n'est pas muni d'un feu de signalisation, alors il faudra de ce côté aussi prévoir des dalles striées tant qu'une hauteur de bordure de 3cm n'est pas atteinte. La hauteur de bordure abaissée est inférieure ou égale à 5mm.

 

Exemple et détails d'un passage pour piétons aménagé en "passage sécurisé avec bordure différenciée"

Image d'un passage séparé simple, on constate que les deux zones sont bien alignées. Image du passage séparé sur un seul trottoir.

Les dalles tactiles doivent être visuellement et tactilement contrastées par rapport au revêtement environnant. Si ce n'est pas le cas, il faut aménager de part et d'autre des champs tactiles un revêtement adapté. La différence de contraste visuel doit être d'au moins 0,4 entre les revêtements et le revêtement le plus clair doit avoir un degré de réflexion supérieur à 0,5. Le calcul du contraste se fait avec la formule de Michelson: C=|(L1-L2)/(L1+L2)|. Voir l'article "Mesure et calcul du contraste" pour plus d'information.

Si les dalles tactiles ne sont pas bien contrastées, il faut alors border ces dalles par un revêtement contrasté. Avec des revêtements clairs il est préférable de poser des dalles tactiles de couleur foncée.

 

Dalles tactiles

La DIN32084 impose des dalles à plots où ceux-ci sont disposés  diagonalement. Toutefois, pour les bandes d'éveil à la vigilance des passages pour piétons, les plots devraient être disposés de préférence orthogonalement. La raison n'est pas indiquée, mais il est possible que cela soit pour faciliter le passage de petites roues (valise, rollator, ...) comme c'est illustré ci-dessous.

Dalles à plots othogonales et diagonales

A noter qu'il est conseillé d'utiliser des dalles avec plots ou stries qui soient les plus espacés possible (dans les limites tolérées par le DIN32984) pour en améliorer leur perception à l'aide d'une canne ou avec les pieds. Dans l'image ci-dessous, les dalles striées disposent d'un écart de 20, 23, 33, 40 et 50 mm. L'écart minimal entre deux stries ne devant pas être inférieur à 25mm, les deux dalles en haut à gauche dans ne sont donc pas conformes et ne doivent pas être utilisées.

Dalles striées avec écart entre stries différents

Les dalles avec plots sont proposées avec des plots en forme de dôme (à gauche dans l'image ci-dessous) et en forme de cônes tronqués. Ces derniers sont conseillés.

Plots en forme de dôme ou de cône

 

Signaux accoustiques

Depuis 2010, le MEGA revendique l'usage de la norme DIN 32981 pour les signaux acoustiques aux passages pour piétons. Il est important qu'à travers tout le pays, les signaux soient les mêmes pour ne pas mettre en danger les personnes déficientes visuelles. Ce signal est activé par un petit bouton rond qui se trouve sous le bouton-poussoir. Un signal d'autorisation de passage est émis pendant toute la phase verte pour les piétons. A la fin la phase verte, un signal de localisation est ensuite émis pendant plusieurs secondes ce qui permet aux personnes de finir la traversée et de s'orienter avec ce signal.

Depuis peu, le bouton-poussoir peut être muni de symboles tactiles pour décrire la traversée de la chaussée quand celle-ci est compliquée (présence d'îlots, de voies...). Sur la photo ci-dessous, on peut lire en partant du bas: départ - voie de gauche - voie de gauche - voie de gauche - îlot avec feu de signalisation - voie de droite - voie de droite - voie de droite - îlot simple - piste cyclable à deux sens - îlot avec feu. Il n'y a pas de symbole de fin, c'est à dire que la traversée n'est pas encore finie. Cette information sera reprise sur le bouton-poussoir au prochain feu de signalisation. Dans ce cas précis, il y aura encore le symboles de deux voies de tram puis le symbole de fin de traversée. Ces boutons-poussoirs sont installés au Kirchberg au carrefour Kalergi pour évaluation. Ils ont été validés par le MEGA.

Photo d'un bouton-poussoir avec symboles tactiles sur le côté.

 Schémas et photo: ADAPTH

Traduction google

frendeitptes