Vérification de l'accessibilité des bâtiments
Aménagement du logement
Avis sur les infrastructures de transport collectif
Aménagement de la voirie / zones de rencontre
Participation à l'èlaboration du règlement sur l'accessiblité
Accès au bâtiments
Conseil pour le choix d'aides techniques
Conseil pour l'aménagement de véhicules
Conseil pour une mobilité accessible à tous
Conseil pour le transport de personnes à mobilité réduite

Le centre de Dudelange est en cours de modernisation. La première phase du projet a été inaugurée en mai 2017. Elle concerne l'Avenue G.D. Charlotte ainsi que le nouveau quartier "Am Duerf". Les rues sont aménagées en zone de rencontre. Des aménagements pour personnes déficientes visuelles sont prévus pour pallier le manque de trottoirs.

Le concept

En premier lieu, il faut relever que dans cette zone il n'y a plus de bordures qui délimitent la chaussée des trottoirs. S'agissant d'un shared space, tout est au même niveau ce qui facilite la circulation des personnes qui ont des problèmes de marche ou qui utilisent des équipements avec roues (rollator, fauteuil roulant, trottinette, vélo).

Cette absence de bordures peut désorienter les personnes déficientes visuelles et les aménagements prévus leur sont en grande partie consacrés.Le concept appliqué prévoit d'installer aussi peu de lignes de guidage tactiles (LGT) que possible car il est préférable de s'orienter à l'aide de l'infrastructure existante. Dans ce cas-ci, il s'agit des façades des bâtiments, de murets ou encore des espaces de plantations. Les caractéristiques des lignes de guidage installées sont conformes à la DIN 32984, cette norme est utilisée au Luxembourg depuis 2010.

Aux portes, entrées et passages, une ligne de guidage tactile est placée dans l'alignement des murs et prolonge ainsi la façade, ce qui aide à l'orientation. Les façades et les lignes de guidage doivent être libres de tout obstacle sur une largeur de 120 à 150cm. Les marches et les seuils sont signalés avec une bande d'éveil à la vigilance. La ligne de guidage tactile installée à l'arrêt de bus correspond aux recommandations du "Verkéiersverbond".

 

A noter qu'une courte formation pour les personnes déficientes visuelles est toujours nécessaire pour expliquer en détail les aménagements réalisés et comment les utiliser.

 

Photo: Vue de l'avenue prise de la place de l'église. Un panneau indique le début de la zone 20km/h.

 

 

Description des aménagements pour personnes déficientes visuelles

Plan d'ensemble de l'aménagement de la phase 1 :

Plan de l'Avenue qui a été aménagée
(PNS : Passage non-sécurisé)

 

Pour se rendre dans le Shared Space à partir de l'église, il faut suivre un mur en métal. Au coin du mur, une ligne de guidage tactile permet de contourner l'emplacement de stationnement pour motos et de revenir sur le mur en métal et puis les façades du côté droit de l'avenue. À mi-chemin, se trouve un premier passage non sécurisé. Ici, les usagers déficients visuels peuvent traverser à un endroit relativement sûr pour se diriger vers l'arrêt de bus ou le quartier "Am Duerf". Si des motos se trouvent cependant trop près de la LGT, elles peuvent représenter un risque de chute pour les personnes ayant une déficience visuelle.

Photo: Muret le long de la place de l'église.

 


Sur la photo suivante, la file de pavés foncés traversant l'avenue, et qui se retrouve à intervales réguliers sur l'avenue, n'est pas une ligne de guidage posée en oblique mais un élément esthétique cachant une rigole servant à évacuer les eaux. Pour des raisons de sécurité, ces lignes ne sont jamais utilisées pour orienter une personne malvoyante. Le passage non sécurisé se trouve d'ailleurs quelques mètres plus loin.

Photo: Passage non sécurisé devant l'arrêt de bus.

 

Dans un shared space, il n'y a pas de passage pour piétons, ce n'est pas autorisé, voire inutile vue que les piétons sont libres de circuler où bien leur semble. Par contre, pour les personnes déficientes visuelles il est cependant intéressant d'indiquer les endroits où un passage de rue est le plus sûr. Il faut dès lors bien indiquer qu'il s'agit d'un passage non sécurisé et qu'il faut être vigilants lors de la traversée.

  • Dans un passage sécurisé, la bande d'éveil à la vigilance (dalles avec plots) est reliée à la bande de direction (dalles striées qui indiquent la direction de traversée) qui se trouve en bordure de trottoir.
  • Dans un passage non sécurisé, la bande d'éveil à la vigilance n'est pas reliée à la bande de direction. À la bande d'éveil, le piéton fait un quart de tour et se dirige vers la bande de direction. Ici il doit s'assurer qu'aucun véhicule est en approche et puis traverser la rue jusqu'à la bande de direction qui indique qu'il est à nouveau en zone sûre.

 
Le passage non sécurisé sur la photo suivante montre ce principe de fonctionnement. Malheureusement, la bande d'éveil à la vigilance manque de l'autre côté de la rue, cela devra être rectifié. La traversée est réalisée quand le piéton arrive au pied de la façade. Dans la traversée inverse, la bande de direction est plus large pour garantir qu'un piéton qui dévie ne la manque pas et ne se retrouve dans le parking pour motos.

À certains endroits, la LGT passe devant un espace de plantation. Le vent et la pluie ont tendance à emporter le mulch se trouvant dans cet espace sur la ligne de guidage et d'obturer les stries. La mise en place d'une bordure éviterait cela.

Photo: Détail de la signalétique du passage non sécurisé.

 


Si le pièton passe l'avenue au passage non sécurisé décrit plus haut, il se trouvera du côté avec l'arrêt de bus. Ici il pourra longer les façades pour ensuite accéder au prochain passage non sécurisé pour accéder un peu plus loin à la ligne de guidage qui mène vers l'arrêt de bus. Les piétons malvoyants plus "expérimentés" pourraient s'orienter à l'aide des potelets qui se trouvent à proximité du premier passage non sécurisé. Ceux-ci sont installés à des intervalles réguliers, sont bien contrastés et mènent directement à l'arrêt de bus. Il s'agit plutôt d'une alternative non conventionnelle, mais utilisable.

 Photo: Arrêt de bus avec abribus.

 

 La photo suivante montre le deuxième passage non sécurisé décrit plus haut et qui se trouve à l'entrée du quartier "Am Duerf".

Photo: Détail passage pour piétons à l'entrée de quartier

 


Sur le coin de rue où se trouve un café, est installé le début d'une ligne de guidage qui mène vers l'arrêt de bus. Les usagers doivent néanmoins faire attention en l'empruntant car il se peut que des chaises ou tables du café se trouvent dessus. Une circulaire sera distribuée par la Ville de Dudelange aux commerçants en les rendant attentifs à la présence et l'utilité de ces lignes de guidage.

Photo: Ligne de guidage qui va vers l'arrêt de bus.

 


Le quai de bus dispose d'une configuration classique et correspond aux recommandations du "Verkéiersverbond" : une ligne de guidage tactile longe tout le bord et une bande d'entrée indique la porte d'entrée du bus. Le quai est surélevé de 16cm par rapport au reste du Shared Space ce qui permet d'accéder plus facilement au bus vu que la différence de hauteur entre le bus et le quai est minimale.

Photo: Signalétique tactile au sol de l'arrêt de bus.

 


A hauteur du nouveau passage entre l'Avenue Grande-Duchesse Charlotte et le nouveau quartier résidentiel dit "Am Duerf" la bande de pavés noirs se trouvant le long des façades sur le trottoir est interrompue et remplacée par une ligne de guidage de dalles striées sur toute la largeur du passage. Cette installation a pour objectif de guider les usagers à l'aide de leur canne d'un côté à l'autre du passage vu qu'il n'y a pas d'autre possibilité de s'orienter. Ce même type de dispositif se trouve à chaque endroit où les façades sont interrompues par des entrées.

Photo: Dalles tactiles pour l'orientation aux entrées de magasins ou de passages.

 


À l'entrée du Shared Space, près de la banque, se trouve un troisième passage non sécurisé. Il permet de traverser la rue à un endroit peu large où le piéton est bien visible pour les automobilistes.
Lors de la visite, nous avons constaté que les voitures entrant dans le Shared Space ne réduisent guère leur vitesse. Lors de la traversée de l'avenue, il faut être vigilant afin de ne pas être heurté.

Photo: Passage non sécurisé au début du shared space.

 


Le long des façades se trouvent très souvent les panneaux publicitaires des magasins. Ces panneaux représentent un obstacle, voire un risque de chute pour les usagers avec une déficience visuelle. Lors des entretiens avec certains commerçants et après leur avoir expliqué le sens des bandes contrastées ainsi que de dalles à plots ou striés, ils ont compris le but de l'installation et se sont dits prêts à faire attention de ne plus poser leurs panneaux, etc. trop près de la façade.

Photo: du côté gauche de la rue des panneaux obstruent le passage le long des façades.

 


En traversant le passage de l'avenue vers la place "Am Duerf", il est possible de longer les murs des bâtiments pour s'orienter sur cette place. Pour l'instant, les commerçants n'ont pas encore été sensibilisés au fait de laisser un passage libre de tout obstacle le long des façades. Ce sera fait bientôt par la ville de Dudelange. À noter aussi qu'au bout du bâtiment, il y a deux marches qui ne sont pas signalées, ici il faudrait réaliser une bande d'éveil à la vigilance en haut du trottoir devant les marches.

Plan du quartier

Photo: Sortie du passage vers le quartier Photo: Les passages le long des façades

Du mobilier urbain se trouve le long des façades


Au coin du supermarché qui se trouve dans le nouveau quartier "Am Duerf" se trouve un passage non sécurisé indiquant l'endroit le moins large pour passer de l'autre côté de la place où se trouvent d'autres magasins et le chemin qui mène vers le bureau de la Poste. Celui-ci sera encore modifié vu que la bande d'éveil manque. Un distributeur de journaux a été placé le long de la façade, il est détectable avec une canne, mais cela reste néanmoins un obstacle.

De l'autre côté de la place, le guidage le long des façades est interrompu par un large passage qui permet de se rendre au bureau de la poste. Ici, il est possible de s'orienter en suivant un caniveau flanqué d'une file de pavés contrastés. Celui-ci est perceptible car les pavés de part et d'autre présentent un dénivelé en direction du caniveau et un son creux est émis lors de l'utilisation d'une canne avec une boule. Il s'agit ici aussi une "solution de fortune" et un certain degré de concentration est nécessaire.

Photo: Le passage non sécurisé Photo: A certains endroits, des rigoles servent de ligne de guidage.

 


En longeant les façades pour arriver du quartier "Am Duerf" vers l'Avenue il faut emprunter un escalier. Il est signalé, tant en haut qu'en bas, par des dalles à plots. Il s'agit donc de faire attention. Une main courante est installée le long de la façade pour s'y tenir. Elle dépasse bien la première marche en haut de l'escalier mais pas en bas où elle s'arrête au milieu de la dernière marche. Cela peut porter à confusion et est une source certaine de danger. Cela n'est pas conforme à la législation sur l'accessibilité, qui demande d'ailleurs une main courante de part et d'autre de l'escalier. Il manque également le contraste de la première et dernière marche, prévu dans le règlement actuel.

Les panneaux signalant l'entrée dans un shared space peuvent aussi être une source de danger. Le panneau est plus large que la base de son pied. L'utilisateur d'une canne pourrait croire en touchant le pied qu'il peut passer, mais ce n'est pas le cas vu que le panneau dépasse d'une vingtaine de centimètres. Il faudrait poser un socle au pied du panneau de la largeur du panneau.

Photo: Les marches Photo: Un panneau indiquant le début de la zone de rencontre.

 

Conclusions

La Ville de Dudelange, les architectes et les ingénieurs en charge de ce projet ont veillé à ce que les aménagements soient "Design for all". Les propositions de l'ADAPTH ont généralement été respectées. Quelques petites rectifications devront encore être réalisées. La participation des commerçants est essentielle au bon fonctionnement du concept qui a été mis en place: ils doivent simplement veiller à ne pas poser de mobilier ou publicités le long des façades et ce sur une largeur de 120 à 150cm.

 

 

Rédaction: Mike Pastecchia
Photos: Mike Pastecchia

Traduction google

frendeitptes